College Druidique des Gaules

College Druidique des Gaules

Le centre du monde

En Egypte les prêtres d'Héliopolis connaissaient une ennéade divine, la Grande Ennéade, à savoir Toum, Shou, Tefnout, Geb, Nout, Osiris, Isis, Seth et Nephtys, "que Toum met au monde par projection de son cœur". Elle représente le Monde, avec au centre Toum, le créateur solitaire et autour de lui quatre couples mâle-femelle s'opposant (Shou-Tefnout les enfants, Geb-Nout les petits-enfants, Osiris-Isis, Seth-Nephtys). Ce qui donne la représentation suivante:

 

                                   Shou                 Tefnout           Geb

                                   Nephtys            Toum              Nout

                                   Seth                   Isis                 Osiris

 

Avec leur philosophie du nombre, mesure du monde, les pythagoriciens ont adopté la même représentation graphique pour le Cosmos:

                                                                          numérisation0005.jpg

 

 

Nous trouvons au centre le nombre 5, celui de l'homme. Autour il y a quatre couples de nombres pairs ou impairs donnant la Tétraktys divine.

 

1 + 9 = 10 (mâle)

2 + 8 = 10 (femelle)

3 + 7 = 10 (mâle)

4 + 6 = 10 (femelle)

 

 

Quand nous regardons la répartition de l'Irlande, nous avons quatre provinces, Connacht, Ulster, Leinster et Munster, autour d'une cinquième, Meath, c'est-à-dire le milieu. Cette dernière est constituée de terres prises aux quatre provinces. Le roi suprême est donc un roi différent des autres, comme Toum est différent des autres dieux héliopolitains. Nous avons alors le schéma suivant:

 

numérisation0004.jpg

Dans notre dessin de la Croix druidique nous retrouvons cette disposition. Paul Bouchet nous indique qu'il y a une couronne de huit cercles visibles ou invisibles autour d'un neuvième, le cercle de Gwenved ou de la lumière blanche.

 

                                                                                      numérisation0003.jpg

Ces différentes approches nous montre une même symbolique originelle. Nous sommes donc en présence d'un symbole au sens fort du terme. Il y a une valeur universelle et la même figure peut être interprétée de plusieurs façons, sur plusieurs niveaux.

 

Dans notre cas le monde est organisé autour d'une valeur centrale et autour de ce centre il existe quatre couples. Par contre nous trouvons des présentations variées de ce symbole. Il y a ceux qui mettent l'homme au centre du monde privilégiant l'aspect philosophique. Il y a ceux qui placent la royauté suprême en premier, l'appartenance sociale est importante. Certains donnent la primauté au Dieu créateur, principe premier de notre monde. Enfin les druides mettent l'accent sur la réalisation de la personne, le but de l'homme étant d'œuvrer afin de parvenir à sa propre plénitude.

 

En effet, dans notre tradition, Dieu est infini, selon nos triades nul ne peut être au delà du cercle de Keugant hormis Dieu. L'activité de l'homme doit donc être de tendre vers cet infini. Et ce par l'étape intermédiaire de la plénitude de Gwenved, plénitude qui lui permet de franchir à chaque fois une marche supplémentaire dans la direction ce cet infini, en sachant que ce dernier restera toujours hors de sa portée.

 

Druide /I\ Kevrinel

 

                                                                                                                                                                     

 



13/05/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 11 autres membres