College Druidique des Gaules

College Druidique des Gaules

Rétrospective

En entrant dans le Collège des Gaules, j’ai reçu un petit fascicule dont j’extrais ces quelques phrases :

« le but du Collège est l’élévation spirituelle et l’harmonie entre les formes cosmiques, les formes telluriques et ses membres. Personne ne peut être admis par un autre, s’il n’a lui-même le pouvoir d’y entrer en vertu de sa propre illumination intérieure. Non plus qu’une personne admise ne puisse être expulsée à moins de s’expulser soi même en devenant infidèle à ses principes, en oubliant à nouveau la Vérité qu’elle aura apprise ou découverte par sa propre expérience. Nous étudions en profondeur le seul Grand Livre, le livre de la nature, dans lequel les clefs de tous les secrets sont contenus.

 

J’ai ouvert ce livre à une page, mais ce livre est tellement important que d’autres personnes l’ouvrent à une autre page, bien que ce soit le même livre que nous ouvrons tous.  Sur cette page j’y ai trouvé l’adjectif « spirituel » qui convenait parfaitement à ma recherche.

 

Au cours de mon initiation dans le Collège, j’ai trouvé une grande liberté. Un jour, j’ai lu le texte suivant : « Le Druide n’impose pas une croyance, mais suscite une démarche »

L’évolution personnelle est donc le premier moteur de celui qui entre au Collège. La découverte de quelques textes celtiques qui ont pu parvenir jusqu’à nous m’ont fait découvrir une philosophie originale par rapport à l’enseignement officiel que j’avais reçu jusque là. J’ai donc cheminé sur ce sentier qui s’ouvrait devant moi. J’y ai découvert le désir et le bonheur de progresser vers le Gwenved, ce monde lumineux de la connaissance où l’homme se retrouve en union avec l’INCREE. Ce cheminement personnel, qui doit être celui de tous celles et ceux qui  font partie du Collège, a été rendu possible grâce à ce Collège, je dois le reconnaître, par le partage des idées de ceux qui ont fait le même chemin avant moi.

 

C’est pourquoi, le Collège doit rester un lieu de partage des idées pour avancer ensemble et sans penser détenir la vérité unique. Bien sur, la vérité découverte par l’expérience est rendue vraie par sa propre expérience que l’on ne peut renier. Mais chacun à ouvert le livre de la nature à une page différente et c’est là où le partage est enrichissant. Il est donc important d’avoir chacun un « projet personnel » (pour employer un terme à la mode), le Collège formant un cadre favorable à ce projet. Dans cet état d’esprit, l’intendance du Collège joue un rôle secondaire, sans être pour autant négligeable.

 

Mon expérience vécue dans le Collège m’a permis de revivre la « Tradition Druidique »Si certains jugent celle-ci « néo-druidique », je laisse la querelle à d’autres. L’essentiel est de retrouver l’esprit de nos anciens, leur spiritualité, tout en vivant dans le monde d’aujourd’hui. Il nous faut prolonger leur œuvre qui va au-delà du monde physique. En effet, l’esprit prime sur la matière. La Nature, dans sa grande diversité, nous le montre souvent. Je souhaite que d’autres, après moi, puissent connaître cette ouverture de l’esprit dans notre Collège spirituel, avec l’aide des Maîtres qui nous ont montré le chemin.

 

Mystiquement vôtre, sous la lumière de l’INCREE.

 

                                                                                                                 Druide /I\ Kevrinel

Note du Druide /I\ Kadfeal

 Ce texte a été rédigé par notre regretté frère en décembre 2001 (Dumanios 4375) Il pourrait constituer son testament, ou du moins, être le fil conducteur de l’action de celles et ceux qui auront à cœur de continuer sa mission.

 



13/05/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 12 autres membres