College Druidique des Gaules

College Druidique des Gaules

Druidisme et magie

Le fabuliste dit qu’avant toute chose, il faut considérer la fin. Voila une excellente pensée philosophique. Le mot philosophie, jusqu’à une époque très proche de nous, a possédé une signification plus large qu’actuellement. Par exemple, le philosophe Descartes a introduit la géométrie analytique dans le domaine mathématique. Pour traduire ce sens large du mot, notre Grand Druide Paul BOUCHET a défini le druidisme comme une science et une philosophie. Toute personne qui désire donc progresser dans le Druidisme, se doit de réfléchir et apprendre avant toute chose. Mais certains préfèrent d’abord l’expérience. Soit, mais alors nous sortons du Druidisme pour entrer dans la magie, technique utilisée pour agir sur les éléments.

Aussi, est-il normal que, sans connaissance préalable, il arrive des phénomènes incontrôlés lors de l’expérience. Je le répète, avant toute chose il faut considérer la fin.

 

Il est dit que les Druides pratiquent la magie (blanche bien entendu). Remarquons qu’il s’agit d’adeptes qui n’engagent qu’eux même. L’enseignement druidique doit se garder de cette dérive vers la matérialité car le Druidisme perdrait de sa pureté. Par contre, suivons la nature. Pour récolter il faut d’abord semer, c'est-à-dire réaliser le couple mâle-femelle, et ensuite attendre la maturité du fruit pour pouvoir le consommer dans des conditions optimales.

C’est simple et pourtant, certains cueillent les fruits verts en sachant qu’ils ne pourront plus le mettre sur l’arbre.

 

Finalement, on peut utiliser les forces naturelles à notre disposition, mais, faisons-le en connaissance de cause. Et, cet apprentissage est le but du Druidisme.

 

Druide /I\ Kevrinel

 



13/05/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 12 autres membres